À propos de la Conférence

La Conférence générale de l'AUA est l'organe suprême de prise de décision de l'Association. Ceci est un ensemble de représentants de toutes les institutions membres, qui se réunit une fois tous les quatre ans et est organisé en deux parties, à savoir:

1. La session d'affaires:
La session d'affaires évalue les activités mises en œuvre au cours des quatre années précédentes, dans un contexte du Programme de base des activités et un budget approuvé à la Conférence précédente;
-Approuver le plan d'activités et le budget pour la période stratégique suivant plan; et
-Elire les membres des conseils de l'Association dont le président et trois (3) vice - présidents, parmi les vice-chanceliers, présidents et recteurs de ses institutions membres
2. Le scientifique / Session thématique:
Chaque Conférence générale accueille également la Conférence des recteurs, vice-chanceliers et présidents (COREVIP) des universités africaines qui délibèrent sur des thèmes présentant un intérêt pour l'enseignement supérieur en Afrique. Le COREVIP est une assemblée des directeurs généraux des institutions membres ou de leurs représentants, qui se réunit tous les deux ans dans le but de:
-Examiner collectivement, les thèmes identifiés comme des préoccupations et des priorités communes pour le développement de l'enseignement supérieur en Afrique;
-Faire les recommandations principalement aux institutions membres de l'AUA, ainsi qu’au conseil d'administration et au Secrétariat; et
-Agir comme une conférence à mi-parcours et mettre en œuvre des décisions de la conférence générale et recommander des mesures correctives au cas échéant.
 


Evenenements Lieu Annee Theme Sous-Themes
COREVIP Kigali, Rwanda 2 – 5 Juin 2015 L’Internationalisation de l'enseignement supérieur en Afrique a. L’harmonisation et la qualité
b. La Mobilité et la transférabilité des crédits
c. Les Nouveaux modes d'enseignement et d'apprentissage
d. Un Curriculum Pertinent et L’Employabilité
e. L’émergence des Centres d'excellence en Afrique
13ème Conference Générale Libreville, Gabon 28 – 31 Mai 2013 Transformer l'enseignement supérieur Africain pour l’employabilité des diplômés et le développement socio-économique a. La connection entre l’enseignement supérieur et le secteur productif
b. L’Employabilité des diplômés
c. Le rôle du secteur privé organisé
d. L’Environnent Sociopolitique et l’Employabilité
e. Questions de financement
COREVIP Stellenbosch, Afrique du Sud 30 Mai – 3 Juin 2011 Renforcer l'Espace de l'Enseignement Supérieur en Afrique a. La Création d'un espace pour l'enseignement supérieur africain
b. Le Rôle of TIC
c. Les Centres d’ Excellence régionaux
d. Promouvoir l’apprentissage ouvert et à distance
12ème Conference Générale Abuja, Nigeria 4 – 9 Mai 2009 Le développement durable en Afrique: le rôle de l'enseignement supérieur a. L’Enseignement et L’Apprentissage
b. La Recherche et le Développement
c. L’engagement de la Communauté
d. L'écologisation du Campus
COREVIP Tripoli, Libye 2007 La fuite des cerveaux africains: Gérer la fuite, Travailler avec la diaspora a. Le Programme de développement de l'Afrique et de la fuite des cerveaux: Histoire, facteurs et perspectives
b. La diaspora africaine: Les Contributions à la renaissance des systèmes de connaissance africaine, de la science et de la technologie
11eme Conference Générale Cape Town, Afrique du Sud 21- 25 Fébrier , 2005 La disposition transitoire et l'avenir de l'enseignement supérieur en Afrique a. L’Autonomie des systèmes d’éducatifs nationaux
b. Les limitations d'accès et la participation du secteur privé dans l'enseignement supérieur en Afrique
c. La Garantie de la qualité dans l'enseignement supérieur transnational
COREVIP Ile Maurice 17 – 21 Mars 2003 Le rôle des institutions africaines d'enseignement supérieur dans le renforcement de l'Union africaine a. Le défi de la réduction de la pauvreté en Afrique: Un moyen pour progresser l'Education supérieur
b. Les Institutions d'enseignement supérieur africains ayant répondu à la pandémie du VIH/SIDA
c. La Paix et la résolution des conflits en Afrique: le défi continu pour les institutions africaines d'enseignement supérieur
10ème Conference Générale ABIDJAN, Cote d’Ivoire 5 – 9 Fébrier 2001 Les universités africaines et le défi de la création de connaissances et l'application dans le nouveau siècle a. La gestion de L’éducation supérieure et le Leadership dans l’ère de l’information
b. La qualité de formation et recherche:Vers un processus dynamique de la réforme du curriculum et des innovations dans les institutions tertiaires africaines
c. Les Technologies de l'information et de la communication
d. Les femmes dans les institutions tertiaires africaines: Egalité de responsabilité et promotion
COREVIP Arusha, Tanzanie 1 – 4 Février 1999 Revitaliser les Universités en Afrique: Stratégie pour le 21e siècle a. La coopération régionale dans la formation supérieure et la recherche
b. Les Technologies de l'information et de la communication
c. L’accès, la qualité et la gestion des ressources
9ème Conference Générale Lusaka, Zambie 13-17 Janvier 1997 Les Universités africaines dans un environnement mondial en mutation rapide: Faisant face à des défis du 21ème siècle a. Le Leadership et la Gestion
b. L’Instabilité et Crises Sociales
c. La qualité de formation et de la recherche
d. Le rôle de l'Université dans le secteur de l'éducation

Notre histoire


L'Association des universités africaines (AUA), dont le siège est à Accra, au Ghana, a été fondée à Rabat, au Maroc, le 12 Novembre 1967, suite aux recommandations faites lors d'une conférence antérieure organisée par l'Organisation pour l'éducation, la science et la culture des Nations Unies (UNESCO) à Antananarivo, Madagascar en Septembre 1962 pour la formation d'une telle organisation.
Les recommandations Antananarivo ont été prises par un comité préparatoire des chefs des institutions africaines d'enseignement supérieur, qui se sont réunis à Khartoum en Septembre 1963 et a rédigé la constitution fondatrice de l'Association. Avec une première composition de 34 membres, l'Association a maintenant plus de 340 membres, touchant à travers la langue et d'autres divisions.

L'Association a fourni une plate-forme de recherche, de réflexion, de consultation, les débats, la coopération et la collaboration sur les questions relatives à l'enseignement supérieur. Il a fourni une gamme de services à ses membres et a servi l'enseignement supérieur africain dans une variété de façons. Il a établi et renforcé son rôle dans les cinq sous-régions d'Afrique et est donc en mesure, à un préavis raisonnable, de réunir des équipes d'experts dans les domaines pertinents des sous-régions.

L'Association possède une capacité unique de réunir les leaders de l'enseignement supérieur institutionnels, les décideurs de toutes les régions du continent et sur les questions clés liées à l'éducation supérieur en Afrique et le développement, comme l'a démontré l'atelier AGCS / OMC tenu au Ghana en Avril 2004. De plus, l'Association assure un leadership dans l'identification des questions émergentes et un soutien sur les débats et faciliter l'action de suivi appropriée par ses membres, les partenaires et les autres parties prenantes.